Pourquoi devrais-je augmenter le montant de mon acompte ?

augmentation acompte énergie

Votre acompte mensuel (ou trimestriel) permet de répartir vos coûts énergétiques sur l’ensemble de l’année. Vous vous demandez si le montant que vous payez est suffisant à couvrir votre consommation annuelle d’énergie ? Nous examinons avec vous les raisons pour lesquelles il pourrait être intéressant d’augmenter votre acompte.  

Quel que soit votre tarif, à un moment donné, vos prix seront adaptés au marché. Avec un contrat fixe, cela se produit chaque fois que le contrat est renouvelé. Avec un contrat variable, cela se passe tous les mois, ou tous les trimestres. Dans les deux cas, il est important que le montant de votre acompte couvre les coûts de votre consommation d’énergie, même après votre régularisation.  

Avant de voir plus en détails pourquoi il peut être utile d’envisager une augmentation de votre acompte, voyons comment le montant de celui-ci est calculé.  

Comment le montant de mon acompte est-il calculé ? 

Nous utilisons les données suivantes pour calculer le montant :  

  • L’estimation de votre consommation annuelle. Le gestionnaire de réseau nous envoie cette estimation juste avant le début de votre contrat et utilise les données de consommation des trois dernières années de votre compteur. 
  • Le tarif choisi.  

Sur base des données ci-dessus, nous calculons le coût de votre consommation annuelle. Nous divisons ensuite ce montant annuel par 12 (paiement mensuel) ou 4 (paiement trimestriel) pour obtenir le montant de votre acompte. Que votre contrat soit fixe ou variable, vous payez le même montant d’acompte toute l’année, même durant les périodes où vous consommez plus ou moins.  

Quand le montant de mon acompte est-il recalculé ?  

Votre acompte est automatiquement recalculé lors de chaque régularisation. Cela se fait sur base de votre consommation d’énergie, mais aussi sur base du prix de l’énergie. 

Ce recalcul est possible grâce aux relevés de compteur que nous recevons annuellement de votre gestionnaire de réseau. En faisant la différence entre le nouvel index et l’ancien index, nous savons ce que vous avez consommé au cours de cette période donnée.  

Si ces relevés de compteurs sont effectués, nous aurons une idée claire de ce que vous avez réellement consommé et le nouveau calcul du montant d’acompte sera également mieux adapté à cela. Si nous recevons des index estimés par votre gestionnaire de réseau qui n’en a pas reçu de votre part, le montant de votre acompte sera alors de nouveau basé sur une estimation de votre consommation. Dans ce cas, il est possible que le nouveau montant d’acompte ne couvre pas entièrement votre consommation énergétique réelle.  

Pourquoi devrais-je augmenter de moi-même mon avance ?  

Comme nous l’avons mentionné plus haut, le montant de votre avance est basé sur l’estimation de votre consommation annuelle et sur le prix de l’énergie au moment de la signature de votre contrat. Si vous êtes client·e depuis plus longtemps, il est possible qu’après votre décompte annuel, un nouveau calcul de votre acompte ait été effectué sur la base de votre consommation réelle d’énergie. Cependant, étant donné que le montant de votre avance reste le même tout au long de l’année, dans les deux cas, ce montant ne tient pas compte des fluctuations de prix sur le marché de l’énergie telles que nous les connaissons actuellement.

Même si vous avez déjà augmenté votre acompte ces derniers mois, en suivant ou non nos conseils, il peut être intéressant de revoir ce montant. Depuis l’automne dernier, les prix sur le marché de l’énergie n’ont cessé d’augmenter et ont atteint des sommets sans précédent. Si le montant de votre avance n’est pas suffisamment adapté à ces prix élevés de l’énergie, vous risquez de recevoir une facture annuelle très élevée.   

Contrat variable. 

Si vous avez un contrat variable, il va sans dire qu’il peut être intéressant d’envisager une augmentation d’acompte(s). En effet, les prix de votre contrat sont régulièrement adaptés au marché de l’énergie. Si, en temps normal, vous pouvez souvent en profiter, il en va malheureusement autrement pour l’instant en raison de la crise énergétique. En augmentant le montant de votre acompte, vous répartissez les coûts énergétiques plus élevés sur plusieurs mois. De manière générale, l’impact sur votre budget est moindre que si, lorsque vous recevez votre décompte, une grosse somme vous est soudainement demandée.  

Contrat fixe.  

Les client·e·s qui bénéficient d’un contrat fixe peuvent penser que l’augmentation du montant d’acompte ne les concerne pas. Après tout, le prix de leur énergie est fixe, ce qui signifie qu’en principe, la régularisation annuelle ne devrait donner lieu à aucune surprise majeure. Cependant, nous recommandons également aux client·e·s bénéficiant d’un contrat fixe qui arrive bientôt à terme, d’augmenter le montant de leur acompte. À la fin de votre contrat, vous serez de toute façon reconduit(e) aux prix actuels, et comme les acomptes ne sont ajustés que lors de la régularisation annuelle (et non lors d’un changement de tarif), il est conseillé de constituer une réserve dès maintenant.  

Comment ajuster mon acompte ? 

La manière dont vous gérez votre budget énergétique vous revient toujours. Vous préférez ne pas prendre de risque et souhaitez augmenter votre acompte ? Vous pouvez le faire simplement et à tout moment via votre espace client myMega dans l’onglet “mes factures” puis “modifier mon acompte”. 

Si vous avez choisi d’augmenter le montant de votre acompte et que votre relevé annuel montre que vous avez consommé moins que prévu, rassurez-vous, tout ce que vous avez payé en trop pour l’année sera simplement remboursé. C’est bien sûr le cas, que votre contrat soit variable ou fixe. Il est donc toujours bon d’augmenter préventivement votre acompte et d’éviter ainsi une facture annuelle inattendue. Après tout, nous voulons vous éviter d’avoir des problèmes pour payer vos factures. 

Enfin, il est toujours important d’économiser autant d’énergie que possible. Nous le répétons : l’énergie la moins chère reste celle que vous ne consommez pas.  

Consultez notre blog pour d’autres conseils pour faire des économies d’énergie !